Recherche Avancée
Vos résultats de recherche

Achat d’une propriété – 5 questions pour vous informer!

Posté par Olivier Maurice sur 25 septembre 2017
0

Vous désirez faire l’achat d’une propriété? C’est probablement le plus gros achat de votre vie? Connaissez-vous bien le processus d’achat? Voici 5 questions entourant l’achat d’une propriété : êtes-vous en mesure de bien répondre à ces questions ?

 

  1. Quelle est la mise de fonds minimale pour acquérir une propriété?
  2. Est-ce qu’une maison est un bon investissement?
  3. Une fois l’offre d’achat signée et acceptée par les parties, dispose-t-on d’un délai de 3 jours pour l’annuler?
  4. Suis-je obligé de prendre une assurance-vie lorsque je contracte une hypothèque?
  5. Autre que l’hypothèque, quel montant doit-on prévoir comme frais lors de l’achat d’une propriété?

 

Vous avez d’autres questions? N’hésitez pas à me joindre ici ou par téléphone au 514-794-8059 ou par courriel au olivier@oliviermaurice.com

 

  1. Quelle est la mise de fonds minimale pour acquérir une propriété?

Plusieurs personnes croient que pour acheter une propriété résidentielle pour y habiter, il faut avoir une mise de fonds représentant 20% du prix d’achat. Or, pour une maison de 300,000$, on parle ici d’un montant de 60,000$. Bien peu de gens ont ce montant d’économiser au début de leur vie active.

 

La réalité est tout autre. On peut acheter une propriété avec une mise de fonds aussi basse que 5%.Le mythe du 20% de mise de fonds vient du fait qu’un acheteur avec une mise de fonds inférieure devra payer une assurance-prêt avec la SCHL ou un assureur privée. Vous trouverez ici résumant la mise de fonds minimale ainsi que les taux d’assurance-prêt.

 

  1. Est-ce qu’une maison est un bon investissement?

La réponse est oui et non. Afin de ne pas vous encombrer de long calcul, je vous réfère à cet article.

 

Je suis du camp qui dit qu’acheter une maison unifamiliale ou un condo est d’abord une décision portant sur le style de vie. Une maison est un compte de dépenses (Taxes, rénovations/entretien, frais plus élevé (énergie, assurance), etc.) tandis qu’en location, vous payez un montant au propriétaire et il assume les dépenses.

 

Plusieurs conseillers financiers suggéreront qu’il est plus rentable de louer et utiliser la différence entre le coût de location et le coût de détention d’une maison pour investir et le rendement sera meilleur. En pratique, peu de gens font cela.

 

Baser votre décision d’acheter une maison non pas sur le fait que ce serait un bon investissement, mais plutôt sur le choix d’un style de vie qui vous convient.

 

3. Une fois l’offre d’achat signée et acceptée par les parties, dispose-t-on d’un délai de 3 jours pour l’annuler?

Faux! Une promesse d’achat est un contrat liant les parties. Pour mettre fin à une promesse d’achat, une des conditions inscrites à celle-ci devra ne pas se réaliser. Les conditions usuelles d’une promesse d’achat sont le financement et l’inspection. De plus, il est possible de rajouter des clauses pour toute sorte de situations. Voici des clauses couramment utilisées :

  • Mise en marche d’éléments impossibles à vérifier lors de la promesse d’achat tel la piscine ou la climatisation.
  • Procéder à la vérification par un expert des installations sceptiques et/ou d’un puits.
  • Vérification de documentation pertinente à la propriété (test de pyrite, radon, factures de rénovations, etc.)
  • Et la liste pourrait continuer longtemps

 

Chaque clause contient un mécanisme vous permettant de vous déclarer satisfait ou insatisfait. Votre courtier sera en mesure de vous expliquer les tenants et aboutissant de chaque clause de la promesse d’achat.

 

4. Suis-je obligé de prendre une assurance-vie lorsque je contracte une hypothèque?

Règle générale, non. La seule fois où j’ai vu une personne qui avait l’obligation de souscrire à une assurance vie est un acheteur de 75 ans qui désirait prendre une bonne hypothèque amortie sur 25 ans. Est-ce légal comme situation? Je ne suis pas certain.

 

Cependant, comme lors de tout changement majeur dans votre situation personnelle (enfants, changement d’emploi, retraite, etc.), il est fortement recommandé de s’asseoir avec son planificateur financier et regarder si une couverture d’assurance-vie/assurance-invalidité/etc. est souhaitable.

 

Ces types d’assurances doivent faire partie d’une planification financière et/ou successorale globale. Chaque cas étant unique, il est impossible de donner une réponse universelle.

 

5. Autre que l’hypothèque, quel montant doit-on prévoir comme frais lors de l’achat d’une propriété?

La règle d’usage veut que l’on doive prévoir entre 1.5 et 3% du coût de la propriété en frais d’acquisition divers. Cet article de la Banque Nationale résume bien les principales dépenses.

 

Vous avez d’autres questions? N’hésitez pas à me joindre ici ou par téléphone au 514-794-8059 ou par courriel au olivier@oliviermaurice.com

Laissez une Réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Comparaison de biens

Comparaison de biens